www.athle.fr
Accueil
site de la commission nationale de l'athlétisme masters
 
Les Masters, une sous-catégorie, des sous-athlètes?
Eric Mielle | 5 Janvier 2017 (11h06)
Bonjour à toutes et tous, et heureuse année 2017.

Nous voici en 2017, déjà 40 ans que  les vétérans constituent une catégorie spécifique, mais il reste bien du chemin à parcourir, il reste bien des mentalités à faire enfin évoluer.
Où et quand pourrons-nous, nous les vétérans (masters, maintenant)concourir?
Où seront nous admis sans réserve, j'allais écrire "tolérés", en dehors de nos championnats attitrés (France, Europe, Monde) ?
Je m'explique. Dans de nombreux meetings si vous êtes lanceur, on vous dit trop souvent qu'il faut lancer l'engin de la catégorie senior, qu'on ne fera pas de sous-catégories. 
Si vous êtes sauteur , la cinquantaine passée,  la première barre peut vous être "fatale"-pas question de s'abaisser à la baisser- , idem pour le /la perchiste, parfois aussi la planche du triple est problématique.
Mais alors si vous êtes coureur de haies  (basses et hautes surtout) âgé de plus de 49 ans , vous en avez des obstacles à franchir! Vous êtes voué(e) aux Gémonies, vous importunez l'organisateur à un point tel que celui-ci spécifie très souvent dans son programme que les masters courront avec les seniors sans aménagement(sans ménagement!). J'ai pléthore d'exemples pour illustrer mes affirmations en Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté, régions où je tente de pratiquer ma discipline de prédilection. Nos voisins Suisses nous acceptent volontiers, eux.
Les spécialistes des épreuves combinées ont bien du mal à participer avec les catégories"normales".
Jean-Claude, Lionel , Jean-Michel en savent quelque chose.
Les mieux lotis étant les  sprinters  et les demi-fondeurs. Et oui 1 ou 2 séries en plus.

Si l'on observe les statistiques officielles: 86323 masters 78323 hors encadrement 29819 compétiteurs 31% des effectifs FFA. A titre indicatif: 22919 benjamins, 22244 minimes,15473 cadets, 8593 juniors,  5748 espoirs, 20167 seniors, (chiffres FFA repris par VO2 Magazine le 12/02/2015),  il est alors tout à fait scandaleux de voir que de nombreux organisateurs de meetings(Salle et plein air) continuent d'ouvrir leurs épreuves aux C, J, E , S, tandis qu'ils en excluent sciemment les masters. Serions-nous des pestiférés, leur occasionnerions-nous trop de travail?

Ne nous montrons pas mesquins: mais cette licence dite FFA, on ne la règle pas rubis sur l'ongle?
Nous prendrions-nous (selon l'expression commune) pour "des vaches à lait"?  Oui.
78353 licenciés (H Enc) , à disons 120€  la licence,  ça fait des sous quand même ...
On comprend pourquoi, dans certains pays, les masters fonctionnent parallèlement à la fédération nationale. Veuillez excuser mon mauvais esprit.

Bref, il urgent que notre CNV se fasse entendre de la FFA (elle en les moyens et les arguments) pour que cesse cet ostracisme trop répandu (je sais il y a des exceptions) dont est victime un grand nombre d'entre nous. Une réunion d'athlétisme ouverte aux seniors  doit l'être automatiquement aux masters avec leurs spécificités techniques adaptées à la catégorie d'âge. Pas de seniors sans masters ce doit devenir la règle nationale.
Nous voulons courir, lancer, sauter: c'est notre plaisir, notre passion et ils ne nuisent à personne.

ERIC MIELLE  Hurdler M60   bientôt  65..  50ans d'athlétisme.


Les Masters, une sous-catégorie, des sous-athlètes?
Eric Mielle | 5 Janvier 2017 (11h06)
Re[1] Les Masters, une sous-catégorie, des sous-athlètes?
Jean Marcel MARTIN | 15 Février 2017 (18h42)
Sous athlètes ?!!
Paul GALAN | 16 Février 2017 (17h39)