www.athle.fr
Accueil
site de la commission nationale de l'athlétisme masters

VIF SUCCES DU STAND PREVENTION DU DOPAGE  DE LA FFA

LORS DU CHAMPIONNAT DE FRANCE VETERAN-MASTER

DU 12 AU 14 JUIN 2015

 

Idéalement placé à côté du podium, le stand de prévention et de sensibilisation à la lutte antidopage animé par Martine PREVOST, médecin, vice-présidente de la Fédération Française d’Athlétisme et Aline NORA-COLLARD, toutes deux membres du Comité de Prévention du Dopage de la fédération, a connu une forte fréquentation lors du week-end des championnats de France Masters (nouvelle appellation des athlètes vétérans) à Obernai en Alsace.

Un quiz proposait de tester les connaissances des participants sur la lutte antidopage et le corrigé donnait l’occasion d’apporter des compléments d’informations. Le déroulement d’un contrôle antidopage, les conditions de délivrance des AUT (autorisations d’usage à des fins thérapeutiques) et le rôle de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), l’absence d’innocuité des compléments alimentaires même achetés en pharmacie et le risque sérieux de contamination de ceux achetés par internet ont constitué les rappels les plus fréquents. Les réponses à quelques interrogations relatives à l’usage de corticoïdes et de béta 2 agonistes rassuraient aussi quelques athlètes soucieux de ne pas enfreindre la réglementation antidopage. Le conseil de l’information systématique à son médecin traitant de sa qualité de compétiteur était également rappelé, comme celui de toujours lire les notices des médicaments prescrits et/ou consommés.

Le quiz comprenait 10 questions fermées  extraites du quizz dopage de l’Agence Mondiale Antidopage où les  seules réponses possibles  étaient VRAI ou FAUX. Les scores obtenus ont été en moyenne à 8 réponses justes sur 10. Chacun a pu poser les questions qu’il souhaitait et obtenir  des réponses justes et argumentées, les échanges ayant permis de compléter ou corriger certaines connaissances ou idées reçues.

Chaque personne testée a reçu une documentation avec différentes informations sur le sujet, sur les campagnes antidopage, sur les AUT, ainsi que des autocollants « Halte au Dopage » de la fédération et des pin’s « Non au dopage » du CNOSF.

341 personnes issues de 22 Ligues se sont présentées au stand, athlètes pour la plupart, quelques entraîneurs, accompagnateurs ou bénévoles de l’organisation s’étant également prêtés  au remplissage du questionnaire. Un peu plus du tiers étaient des femmes (123), dans une représentation finalement identique au nombre d’athlètes féminins inscrits à ces championnats de France. La Ligue Ile de France était majoritairement représentée avec 69 participants, suivie de la Ligue d’Alsace (49) et de la Ligue de Rhône-Alpes (30), la majeure partie des Ligues ayant entre 10 et 20 participants, les Ligues Poitou Charente, Guadeloupe et Languedoc Roussillon n’ayant compté qu’un seul représentant et deux pour la dernière citée. Bien que renseignant le quiz de manière individuelle, il a pu être observé que les participants se déplaçaient sur le stand par groupes relevant souvent d’une même Ligue.